« Retisser des liens, c’est notre grand projet » (La Provence, 8 novembre 2016)

« Stagiaires de l’École de la 2e chance, à Marseille, ils ont de 18 à 25 ans et six mois pour remettre leur trajectoire scolaire et professionnelle sur les rails. Essayiste et philosophe parisien, Abdennour Bidar, 45 ans, s’est donné une semaine pour faire connaître son mouvement, « Fraternité générale », à toute la France. Né tout de suite après les attentats de Paris, celui-ci soutient l’urgence de faire de la fraternité, « l’oubliée de notre devise républicaine », un bouclier et « un projet politique »… » Lire la suite…