« La fraternité, point d’orgue de notre devise républicaine, est ce qui peut nous sauver, nous et notre planète » (Huffpost, 10 octobre 2018)

« Fraternité générale ! » Fraternité avec l’ensemble du vivant, les animaux et la nature. Fraternité humaine entre les peuples, avec les réfugiés que nous devons accueillir, et dans toutes les sociétés multiculturelles autour de valeurs communes. Fraternité aussi – on n’y pense jamais – de chacun d’entre nous avec lui-même, dans une existence qui réconcilie ce que l’on porte au fond de soi et ce que l’on fait de sa vie. Trois fraternités liées, donc, triple lien à soi, aux autres, à la nature. Au lieu de quoi ? Au lieu d’un environnement toujours plus massacré. Au lieu de divisions toujours plus dangereuses entre croyances, ainsi qu’entre riches et pauvres. Au lieu d’existences privées de sens, aliénées par des esclavages terribles au travail et à la consommation. Sauver la planète, sauver la justice et la paix, sauver notre être. La fraternité n’est pas seulement le point d’orgue de notre devise républicaine, elle est un projet de civilisation à l’échelle de l’humanité. Car elle est écologique, géopolitique, économique, technologique, sociale, éthique et existentielle. Et c’est exactement de cela dont nous avons aujourd’hui le besoin le plus urgent: une vision d’ensemble, qui fasse converger tous les efforts de celles et ceux qui veulent une autre société ; un cap systémique, un même but qui mette en synergie toutes celles et tous ceux qui agissent déjà pour remplacer le système existant par un nouveau chemin de civilisation.

Trois fraternités liées, un triple lien à soi, aux autres, à la nature. Au lieu de quoi ? Au lieu d’un environnement toujours plus massacré. Au lieu de divisions toujours plus dangereuses entre croyances, entre riches et pauvres. Au lieu d’existences privées de sens, aliénées par des esclavages terribles au travail et à la consommation.

Je m’adresse ici à ceux que j’appelle Tisserandes et Tisserands, déjà engagés ou qui veulent s’engager à « réparer ensemble le tissu déchiré du monde ». Il n’est pas trop tard! La fraternité peut être votre étendard, et cette « Fraternité générale! » votre cri de ralliement. Car on a besoin maintenant que cette valeur descende enfin du ciel des Idées, qu’elle devienne vertu de nos actes et mobilisation de nos sociétés, qualité de cœur et action, combat commun et nouveau moteur de l’histoire. Écolos, indignés, insoumis, désabusés, démocrates de tous les pays, vous tous qui ressentez de l’incompréhension, du désarroi, de l’impuissance, de la rage, de l’écœurement et des pulsions de radicalité face à la violence, la dégénérescence et la folie du système en place, ne vous laissez pas faire par la tentation de tout casser, ou de fuir vous isoler loin de la société. Au lieu de vous épuiser et de vous décourager à vous battre contre, ou de vous énerver contre, transfigurez votre colère en combat pour la fraternité !

Suivez votre intuition, engagez-vous -dans ce combat- à ce qui vous paraît être la meilleure place pour vous.

Suivez votre intuition, engagez-vous – dans ce combat – à ce qui vous paraît être la meilleure place pour vous. La place qui vous convient, parce qu’elle correspond à ce que vous êtes, à votre énergie fondamentale, à vos désirs les plus puissants et vos convictions de fond. Il y a mille et une manières de devenir Tisserand, c’est-à-dire l’une ou l’un de ceux qui recréent du lien, ou qui en inventent au service de nouvelles possibilités de vie. Choix d’un métier et d’une certaine façon de le faire, choix d’une cause, choix d’un mode de vie, choix d’un réseau social, etc. À chacun d’entre nous désormais de se demander quel Tisserande et Tisserand il veut être, comment il veut participer à la grande transformation du monde humain. Quelle peut être ma contribution propre ? Et avec qui vais-je monter au front ? Les questions de départ sont simples, et le chemin se fera en marchant. Il ne s’agit pas de créer un parti politique à l’ancienne mais de nous connecter de manière infiniment plus fluide, large, dynamique, libres et ensemble à la fois, dans un immense mouvement, un immense élan de fraternité. Tisserandes et tisserands de fraternité, on a besoin de vous.

Rejoignez le Mouvement Fraternité Générale et venez dîner en couleurs, Place de la République à Paris, ce soir à 19h.

En savoir plus sur le site internet de Fraternité Générale! et sur sa page Facebook.

Source…