« Retisser des liens, c’est notre grand projet » (La Provence, 8 novembre 2016)

« Stagiaires de l’École de la 2e chance, à Marseille, ils ont de 18 à 25 ans et six mois pour remettre leur trajectoire scolaire et professionnelle sur les rails. Essayiste et philosophe parisien, Abdennour Bidar, 45 ans, s’est donné une semaine pour faire connaître son mouvement, « Fraternité générale », à toute la France. Né tout de suite après les attentats de Paris, celui-ci soutient l’urgence de faire de la fraternité, « l’oubliée de notre devise républicaine », un bouclier et « un projet politique »… »

« La fraternité est un travail de tous les jours » (Brivemag, 5 novembre 2016)

« C’était l’une des Grandes leçons proposées cette année par la Foire du livre. Quelles valeurs partager et transmettre aujourd’hui ? Pour répondre, ou tenter de répondre à cette question, les organisateurs avaient convié celui que l’on surnomme, parfois avec un peu d’ironie, le philosophe de la fraternité : Abdennour Bidar… »

« Des références multiculturelles pour une société multiculturelle » (Metro, 4 novembre 2016)

« Abdennour Bidar est philosophe et haut fonctionnaire français dans le domaine de l’éducation nationale. Dans la même idée que le cours de philosophie et de citoyenneté en Belgique, un enseignement moral et civique a été créé en France en 2015. Quelles valeurs essentielles peut-on partager ? Le philosophe a plongé dans les grandes références d’Orient et d’Occident pour en ressortir 30 valeurs communes à toutes les civilisations… »

Compte-rendu de « Quelles valeurs partager et transmettre aujourd’hui ? » (Psychologies Magazine, 1er novembre 2016)

« L’enjeu de nos sociétés est de parvenir à transmettre à nos enfants un socle de valeurs communes, quelles que soient nos différences (culturelles, religieuses, etc.). Pour répondre à ce défi, le philosophe Abdennour Bidar relève trente valeurs (tolérance, lucidité, esprit critique, politesse, sens du beau…),qu’il analyse et présente en croisant les champs spirituels et philosophiques… »

« Le prétendu choc des civilisations n’est qu’un choc des ignorances » (Le Soir, 25 octobre 2016)

« Abdennour Bidar, philosophe français, porteur d’un islam éclairé, publie un nouveau livre sur les valeurs communes à partager, au-delà des appartenances et des convictions. Se lier d’amitié, éprouver de la compassion, prendre soin de soi ou des autres, exprimer sa gratitude, être citoyen, faire son devoir, avoir du courage, garder la maîtrise de soi : toutes ces valeurs ne sont-elles pas partagées par tous, quelles que soient nos convictions, nos origines, nos appartenances ?… »

« Abdennour Bidar : une morale nouvelle au service de la démocratie » (Le Point, 25 octobre 2016)

« Peut-on décréter la morale au nom de la transmission des valeurs républicaines ? La question aurait intéressé aussi bien Aristote, penseur du politique que son lointain successeur Emmanuel Kant, l’homme qui analysa mieux que personne la notion même de morale. Sauf qu’aujourd’hui, ils ne sont plus là, et les spécialistes de l’éthique s’intéressent plus à la morale des animaux qu’à celles des gamins de banlieue, prompts à concocter leur propre code. C’est donc un vrai défi que vient de relever le philosophe Abdennour Bidar avec son nouveau livre Quelles valeurs partager et transmettre aujourd’hui (Albin Michel)… »