« Une histoire de l’islam au présent » dans « Cultures d’islam » (France Culture, 13 décembre 2015)

En ces temps troublés pour l’Islam, de violence aveugle qui confisque et dénature la religion, de profondes divisions internes entre courants religieux mais aussi au sujet de la place du spirituel dans la société et dans la culture, il nous faut parfois prendre l’altitude de l’esprit qui voit les choses d’en haut – sans les prendre de haut – et qui peut exercer la fonction de grande conscience. C’est ce que nous demanderons à la longue expérience et à l’expertise très sûre d’Antoine Sfeir, qui vient nous parler de son livre Une brève histoire de l’islam pour mieux nous dire où en est aujourd’hui cette civilisation de sa longue histoire, et où elle va sur ce trajet qui semble aujourd’hui devenu bien chaotique, contradictoire et incertain. Écoutez le podcast…

« Henri Corbin raconté par Tom Cheetham » dans « Cultures d’islam » (France Culture, 6 décembre 2015)

Il était une fois Henry Corbin, d’abord élève des plus grands – Étienne Gilson, Louis Massignon – premier traducteur en français de l’œuvre de Martin Heidegger (Qu’est-ce que la métaphysique ? ) et finalement amoureux fou des mystiques persans héritiers aussi bien du mazdéisme que du platonisme ; et qui vont constituer autour de la figure majeure de Sohravardi (1154-1191), le shaykh al Ishraq (maître de l’Illumination) le creuset d’une gnose de première puissance où va se trouver anticipé et approfondi selon Corbin le sens véritable du fameux Dasein de Heidegger. Nous recevons Hélène Senglard-Foreman qui a traduit dans un français très fluide L’envers du monde , le livre de Tom Cheetham (Entrelacs – 2014) dont nous parlons aujourd’hui, un livre extrêmement pédagogue et profond qui nous conduit pas à pas dans l’œuvre de Corbin et vers le mystère lumineux qu’il a constamment poursuivi. Écoutez le podcast…

« Soufisme et maçonnerie, entre reconnaissance et hybridation » dans « Cultures d’islam » (France Culture, 29 novembre 2015)

Comment les rapports entre la franc-maçonnerie et l’islam ont-ils évolué depuis le XIXe siècle et la figure emblématique de l’Émir Abd el Kader qui fut un véritable trait d’union entre ces deux univers ? « De la fascination à la détestation », nous dit Thierry Zarcone. Notre invité, spécialiste notamment des sociétés secrètes en islam, étudie en particulier la façon dont la franc-maçonnerie et le soufisme, deux organisations à la fois initiatiques et souvent engagées dans les affaires du siècle, ont pu s’attirer au point parfois, comme chez les bektachis, de donner naissance à des confréries où les symboles et rituels maçonniques sont réinvestis… et inversement des loges où se produit le même phénomène d’hybridation. Écoutez le podcast…

« Et si l’islam de France n’avait pas encore commencé d’exister ? » dans « Cultures d’islam » (France Culture, 22 novembre 2015)

Mohammed Bajrafil est imam à Ivry-sur-Seine et il a beaucoup de choses à dire sur l’islam de France, à commencer par une conviction majeure : non seulement il n’y a pas de contradiction entre l’essence de l’islam et la modernité occidentale mais l’une et l’autre auraient une convergence profonde. Soit, mais encore faut-il pour cela déterminer cette fameuse « essence de l’islam » ? Où est-elle ? Dans la shari’a , la Loi religieuse ? Mais alors comment faire le tri, entre toutes les prescriptions rituelles ( ‘ibadat ) et morales (mu ‘amalat ) dont cette Loi ne cesse de se surcharger jusqu’à nos jours, ce qui relève du fondement intangible et ce qui doit varier selon les époques et les contextes ? Écoutez le podcast…

« Quelle réaction de la France avec ses musulmans face à Daesh ? » dans « Cultures d’islam » (France Culture, 15 novembre 2015)

Après les attentats de Paris, Abdennour Bidar reçoit Ghaleb Bencheikh, président de la Conférence mondiale des religions pour la paix et interroge le risque de « fièvre d’intolérance » qui pourrait s’abattre sur la France. L’esprit du 11 janvier n’a pas cédé à la discorde, à la peur, et c’est un défi considérable qui lui est lancé. Mai si Paris ne s’est pas faite en un jour, elle ne se défera pas en un jour non plus : « C’est au pied du mur qu’on reconnait le maçon « . La France saura-t-elle relever le défi qui lui est imposé de restaurer le lien de fraternité à l’heure où le monde entier la regarde ? Cette situation convoque la France et ses citoyens à une grande responsabilité éducative. Que faire avec les autres pour éviter que la discorde ne l’emporte ? Comment s’engager avec autrui et comment retisser du lien social là où il est déchiré ? Écoutez le podcast…

« Trouver un langage spirituel partageable » dans « Cultures d’islam » (France Culture, 8 novembre 2015)

Quel point commun entre Proust et Ibn Arabi ? C’est l’un des rapprochements inattendus opérés par ce livre, Le Coran déchiffré selon l’amour, qui cherche à nouer le dialogue entre croyants et athées, ainsi qu’entre croyants des différentes confessions. Un livre révélateur de l’engagement et du parcours de Khaled Roumo, tout entier engagé dans un dialogue entre visions du monde qui ne se limite pas à la volonté de base de faire coexister cette pluralité mais qui vise – à partir d’une intuition personnelle profonde – l’unité cachée derrière la diversité, cette unité que l’islam nomme tawhîd et qui explique que les grandes expériences spirituelles – extase, sentiment océanique, etc. – ne soient pas réservées aux croyants, ni aux mystiques, mais soient partagées bien au-delà des frontières ordinaires. Écoutez le podcast…

« Que sont les Printemps arabes devenus… » dans « Cultures d’islam » (France Culture, 1er novembre 2015)

Un livre à deux voix, un véritable réquisitoire qui assurément provoquera des réactions très contrastées : le poète Adonis et la psychanalyste Houria Abdelouahed s’interrogent ici sur les causes du fiasco, et même du chaos, qui a suivi le printemps arabe de 2011 ; à l’exception de la Tunisie démocratique, véritable îlot de droit dans un monde arabo-musulman toujours gangrené par des autoritarismes politiques et religieux parfois concurrents, parfois complices. Nœud gordien de la condition féminine toujours infériorisée, déshérence générale de la culture et de la pensée, etc. Tout est ici passé au crible d’une exigence peu commune et d’un sens critique parfois excessif – dont nous discuterons la virulence avec Houria Abdelouahed. Écoutez le podcast…

« Connaissez-vous Hanna Dyâb ? » dans « Cultures d’islam » (France Culture, 25 octobre 2015)

Bernard Heyberger est l’un des trois traducteurs de l’odyssée spectaculaire de ce jeune alépin – habitant d’Alep – qui, du temps de Louis XIV, voyagea jusqu’à Paris en passant par toutes les capitales importantes de la Méditerranée et du Moyen-Orient … et qui fit ce récit de voyage avec un talent de conteur absolument hors pair, cinquante-quatre ans après l’avoir effectué ! Car il était devenu, après cette jeunesse aventureuse et ce voyage initiatique, un tranquille marchand de drap dans le souk de sa ville natale ; et c’est donc la mémoire prodigieusement entraînée et exacte de ce vieil homme de 75ans, chrétien maronite, qui nous fait cheminer dans une époque où les communautés religieuses, juive, chrétienne et musulmane, vivaient sans violence dans les différentes cités de cet Orient. Écoutez le podcast…

« Et si on parlait ensemble ? Débattre pour ne plus se battre » dans « Cultures d’islam » (France Culture, 18 octobre 2015)

Shira est israélienne, Yasmine est iranienne. Elles ont choisi de dialoguer, de se dire franchement les choses, d’essayer de se comprendre, de mieux se connaître et, ce faisant, de ne pas se laisser impressionner ni réduire au silence par toutes les pesanteurs et rancoeurs qui étouffent aujourd’hui les relations entre juifs et musulmans. Elles y réussissent très bien ensemble, avec la douceur, la finesse, la sincérité d’une féminité qui nous rappelle une triste évidence : ce sont les hommes qui se font la guerre… Écoutez le podcast…

« L’islam et la loi politique » dans « Cultures d’islam » (France Culture, 11 octobre 2015)

L’islam a été défini historiquement comme « religion de la Loi » et la question se pose donc naturellement de la part qui reste aux hommes dans l’élaboration de la loi morale et politique. Quel rapport entre la loi divine et la loi humaine ? La théocratie (pouvoir de Dieu) et la démocratie (pouvoir du peuple) sont-elles incompatibles ? Ce sont les questions que nous aborderons aujourd’hui avec deux contributeurs – Anoush Ganjipour et Bernard Bourdin – du numéro de mai-juin 2015 de la revue Les Temps modernes . Un numéro sobrement intitulé Dieu, l’islam et l’État , qui se propose une tâche majeure : aller au-delà du préjugé qu’il suffirait d’une transposition pure et simple de la conception occidentale du rapport entre le religieux et le politique, sur le monde musulman, pour que celui-ci trouve la voie d’une culture démocratique. Écoutez le podcast…