Rentrée du Sésame 2021

Vivre et partager nos quêtes de sens, sans frontières, sans dogmes, sans hiérarchie,

Bienvenue à chacune et chacun sur le site du Sésame, l’association que nous avons fondée en 2015 avec Inès Weber, et dont vous découvrirez ici le programme pour 2021-2022 :

https://centre-sesame.fr/

Amitié,

Abdennour

Parution de mon livre Génie de la France

Bonjour à toutes et tous,

J’ai le grand plaisir de vous annoncer la parution de mon livre Génie de la France, chez Albin Michel :
« Penser, c’est dire non », disait le philosophe Alain dans ses Propos sur les pouvoirs. Ainsi l’esprit français est-il, à ses meilleures heures, un esprit rebelle et libre penseur, un esprit de résistance et d’insoumission qui s’indigne contre l’injustice et se dresse contre toutes les répressions, oppressions et dominations. Bien sûr, nous n’avons pas toujours été historiquement à la hauteur de ce génie, et nous nous sommes parfois endormis ou trahis. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Où est passé ce génie révolté ? Il y a « non » et « non », il y a le « non » à l’injustice mais aussi le « non » réactionnaire, le « non » de haine qui n’exprime hélas que la peur et le rejet de l’autre. Or dans notre société à présent, comment ne pas s’alarmer de la montée de ce « non » de haine entre identités, communautés, classes sociales, opinions différentes qui ne se supportent plus les unes les autres ? Comment ne pas s’alarmer de voir à ce point les gens dressés les uns contre les autres? Et comme dans toutes les sociétés de masse du village planétaire, le véritable esprit critique a été laminé, au point que nous subissons l’asservissement et l’abrutissement du système avec une docilité confondante. Va-t-on enfin se réveiller ? Retrouver le sens d’une indignation puissante et juste ? Voilà la question que je pose dans ce livre, Génie de la France. Il y est question de notre histoire, de notre présent, de notre avenir, et de ces grands idéaux de liberté, égalité, fraternité, laïcité, auxquels nous n’arrivons plus à donner une réalité vivante, généreuse et qui nous rassemble. Voilà pourquoi j’ai écrit ce livre, pour nous rassembler avec et par-delà nos différences et toutes nos divergences, dans un génie retrouvé, ce Génie de la France qui est celui de la liberté et de la concorde. Nous n’en avons pas le monopole dans le monde, c’est simplement notre part d’un universel, mais c’est notre responsabilité la plus urgente de la faire exister et rayonner.
Voici également le lien de mon entretien sur le livre avec André Bercoff sur Sud Radio :
Bien à vous,
Abdennour

« Ce 11 janvier où la France s’est réveillée! » (Huffpost, 11 janvier 2020)

Il y a cinq ans déjà…
Il y a cinq ans déjà,
Un 11 janvier de malheur et de désarroi,

La foule unie, rassemblée,
D’une France meurtrie défilait,
Silencieuse et Sidérée…

Un attentat meurtrier,
Insupportable, injustifié,
Venait de frapper
L’une de ses voix de liberté,
Qui avait simplement proclamé
Le droit de critiquer sans trembler,

Et nous étions tous là,
Unis contre un ennemi,
Mais à la fois aussi
Désemparés et renvoyés,
Dans le miroir du désespoir,
A tous les visages si noirs
De notre société si divisée.

Nous avions entrepris alors
De nous questionner encore et encore,
De nous mobiliser partout…
Et puis ce fut tout !

Qu’avons-nous fait depuis ?
Où en sommes-nous aujourd’hui ?

L’élan fut magnifique,
De cette France tragique,
Mais le moment s’est enfui
Et le cours ordinaire de la vie
A repris.

« Il est urgent de mettre en œuvre une véritable pédagogie de la laïcité » (Le Monde, 20 décembre 2010)

« La République ne saurait se contenter d’imposer la neutralité par la seule loi. Pourquoi la laïcité républicaine éprouve-t-elle aujourd’hui tant de difficultés à se faire respecter dans les différents espaces publics ? Pourquoi notre République semble-t-elle désormais contrainte à garantir ce respect en multipliant les lois d’interdiction ? Pourquoi ce même respect de la laïcité doit-il être défendu par des décisions de justice, comme dans l’affaire récente de la crèche de Chanteloup-les-Vignes (Yvelines) ? La question de la laïcité ressemble de plus en plus à une nouvelle version de la « guerre des deux France ». L’Etat républicain semble en effet entraîné malgré lui dans une logique d’affrontement avec une forme de guérilla fondamentaliste qui pratique la provocation, le harcèlement, la pression diffuse et multiforme, en testant sans relâche les défenses de la laïcité.