Parution de mon livre Génie de la France

Bonjour à toutes et tous,

J’ai le grand plaisir de vous annoncer la parution de mon livre Génie de la France, chez Albin Michel :
« Penser, c’est dire non », disait le philosophe Alain dans ses Propos sur les pouvoirs. Ainsi l’esprit français est-il, à ses meilleures heures, un esprit rebelle et libre penseur, un esprit de résistance et d’insoumission qui s’indigne contre l’injustice et se dresse contre toutes les répressions, oppressions et dominations. Bien sûr, nous n’avons pas toujours été historiquement à la hauteur de ce génie, et nous nous sommes parfois endormis ou trahis. Mais qu’en est-il aujourd’hui ? Où est passé ce génie révolté ? Il y a « non » et « non », il y a le « non » à l’injustice mais aussi le « non » réactionnaire, le « non » de haine qui n’exprime hélas que la peur et le rejet de l’autre. Or dans notre société à présent, comment ne pas s’alarmer de la montée de ce « non » de haine entre identités, communautés, classes sociales, opinions différentes qui ne se supportent plus les unes les autres ? Comment ne pas s’alarmer de voir à ce point les gens dressés les uns contre les autres? Et comme dans toutes les sociétés de masse du village planétaire, le véritable esprit critique a été laminé, au point que nous subissons l’asservissement et l’abrutissement du système avec une docilité confondante. Va-t-on enfin se réveiller ? Retrouver le sens d’une indignation puissante et juste ? Voilà la question que je pose dans ce livre, Génie de la France. Il y est question de notre histoire, de notre présent, de notre avenir, et de ces grands idéaux de liberté, égalité, fraternité, laïcité, auxquels nous n’arrivons plus à donner une réalité vivante, généreuse et qui nous rassemble. Voilà pourquoi j’ai écrit ce livre, pour nous rassembler avec et par-delà nos différences et toutes nos divergences, dans un génie retrouvé, ce Génie de la France qui est celui de la liberté et de la concorde. Nous n’en avons pas le monopole dans le monde, c’est simplement notre part d’un universel, mais c’est notre responsabilité la plus urgente de la faire exister et rayonner.
Voici également le lien de mon entretien sur le livre avec André Bercoff sur Sud Radio :
Bien à vous,
Abdennour