« C’est la communion, l’unité du 11 janvier qui vient d’être visée » (Libération, 15 novembre 2015)

« Pour le philosophe, les terroristes veulent que « nous nous retournions les uns contre les autres : non musulmans contre musulmans, et citoyens contre une classe politique qui serait « incapable de nous protéger »… » Lire la suite…