« Donald Trump élu : nos colères méritent mieux » (L’Obs, 20 novembre 2016)

« Que ça nous serve de leçon. Les États-Unis viennent de payer le prix de la colère populaire. Plus précisément de cette colère lorsqu’il n’y a plus pour l’entendre et pour la récupérer que les leaders populistes qui la traduisent en intolérance, repli sur soi, rejet de l’autre – Trump là-bas, Le Pen ici. J’ai beaucoup entendu gloser depuis quelques jours sur cette colère mais pas grand-monde pour dire ce qui me semble pourtant une évidence… » Lire la suite…